Claude Le Sauteur

Né sur la Côte-Nord, Claude Le Sauteur grandit principalement à Trois-Rivières. En 1945, malgré la désapprobation de son père, il entre à l’École des beaux-arts de Québec, où il étudie sous la direction de Jean Paul Lemieux, Jean-Philippe Dallaire et Omer Parent, dont l’influence sur son art est indéniable. Après ses études, incertain de pouvoir vivre de la peinture, il commence sa carrière dans le domaine de la publicité et de l’imprimerie, travaillant comme pigiste pour des magazines tels que Maclean’s et Châtelaine. Il finit par décrocher un poste à une grande agence de Montréal, Cabana Séguin. C’est là qu’il acquiert petit à petit le style qui le caractérise, à savoir des personnages imposants aux traits épurés, mais non moins évocateurs, et des paysages dominés par des tons pastel appliqués en aplat dans lesquels la présence humaine n’est jamais loin. Son emploi ne l’empêche pas de peindre. Après une première exposition individuelle couronnée de succès en 1976, il partage son temps entre Boucherville et Les Éboulements, dans Charlevoix. Quatre ans plus tard, il prend sa retraite; il peut alors se consacrer à la peinture à temps plein. Il s’établit dans Charlevoix de façon permanente en 1986. Le Sauteur est membre de l’Académie royale des arts du Canada (1989), membre de l’Ordre du Canada (2000) et chevalier de l’Ordre national du Québec (2000).






Ventes précédentes