Molly Joan Lamb Bobak

Molly Joan Lamb Bobak voit le jour le 25 février 1922 à Vancouver, en Colombie-Britannique. De 1938 à 1941, elle étudie l’art à la Vancouver School of Art avec Jack Shadbolt et Charles Scott. En 1942, elle entre au Service féminin de l’Armée canadienne et devient, en 1945, la toute première femme peintre de guerre canadienne, des fonctions qui la mèneront à Aldershot, au Royaume-Uni et, plus tard, en Hollande. À propos de cette expérience, elle écrit un article intitulé I Love the Army, dans lequel elle confie que c’est l’humanité qu’elle a tenté de saisir, dans ses œuvres. De retour au pays en 1946, elle épouse Bruno Bobak et, ensemble, ils s’installent à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. En 1950 et 1951, grâce à une bourse du gouvernement français, Bobak se rend en France pour peindre. Elle retourne en Europe en 1960 et 1961, cette fois avec le soutien financier du Conseil des arts du Canada. En 1973, Bobak devient membre de l’Académie royale des arts du Canada. Ses oeuvres se retrouvent dans de nombreuses collections partout dans le monde. Également illustratrice et enseignante accomplie, elle a travaillé pour plusieurs organismes artistiques nationaux et provinciaux, y compris l’Office national du film, et a fait partie du comité consultatif du Musée des beaux-arts du Canada.