Henriette Valium

Patrick Henley, alias Henriette Valium, est une figure phare de la bande dessinée underground internationale. Influencé par l’esprit de transgression propre à la contre-culture américaine et héritier des avancées stylistiques de Robert Crumb (Mr. Natural) et de Benito Jacovitti (Coco Bill), Henley se fait d’abord connaître par de multiples albums imprimés à la main (Cœur de maman, Primitive crétin) dans lesquels il innove par un style personnel qui allie audace dans le propos et méticulosité obsessive dans le rendu. C’est cette marque de commerce qui lui vaudra une solide réputation tant en Europe qu’aux États-Unis. 

Déjà en 2007, la maison d’édition française L’Association fait paraître Valium Bédex Compilato, un recueil de l’essentiel de l’œuvre de Henley. C’est ensuite au tour de Dernier Cri, éditeur marseillais, de publier nombre de ses estampes et de ses livres, y compris Mutants I, Mutants II et Curés malades. Plus récemment, la maison Conundrum Press édite son Palace of Champions. Depuis quelques années, l’artiste crée des pièces tridimensionnelles complexes comprenant jusqu’à des centaines de morceaux, comme la célèbre Rachelle Berry, qui appartient à cette catégorie de tableaux-sculptures Low Brow, et illustre bien la nouvelle direction prise par Henley.