Rita Letendre

Si Rita Letendre quitte l’École des beaux-arts de Montréal en 1949, à l’âge de 21 ans, c’est que le carcan de l’enseignement formel l’entrave. Jeune femme de cran, elle vient alors de faire la connaissance de Paul-Émile Borduas et des automatistes, qui seront pour elle une immense inspiration. En 1954, à l’occasion de La matière chante, exposition déterminante organisée par le poète Claude Gauvreau, son travail est remarqué. Dès l’année suivante, elle fait l’objet d’une première exposition à la galerie L’Échourie. En 1961, c’est au tour du Musée des beaux-arts de Montréal d’accueillir pour la première fois une sélection des grands formats de l’artiste. C’est le coup d’envoi d’une carrière longue et prolifique qui portera le travail de Letendre partout dans le monde.

Figure phare de l’art abstrait au pays, la peintre, graveuse et muraliste est décorée de l’Ordre du Canada, de l’Ordre national du Québec et de l’Ordre de l’Ontario. Elle est membre de l’Académie royale des arts du Canada et compagne du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle a remporté le prix du Gouverneur général du Canada en arts visuels et en arts médiatiques. Et elle a reçu de l’Université de Montréal un doctorat honoris causa. Aujourd’hui, ses œuvres enrichissent les plus imminentes collections d’art publiques et privées. Artiste habitée et audacieuse, Letendre a su se réinventer au fil du temps, entre mouvement, lumière et couleur, tout en conservant une identité forte et distinctive. L’artiste est décédée le 20 novembre 2021, à Toronto.






Ventes précédentes

Demander votre catalogue